Le 16 juin 2012, veille du second tour des législatives, Gérard Dalongeville s’invite dans la campagne.

    C’est sa première apparition publique à Hénin-Beaumont depuis ses déboires judiciaires, en avril 2009, lorsqu’il a dû céder son fauteuil de maire sous le coup d’une accusation de faux en écriture et usage de faux, détournements de fonds publics, favoritisme et recel de favoritisme.

    La scène se passe dans la gigantesque zone commerciale à cheval entre Hénin-Beaumont et Noyelles-Godault. L’ancien édile vient assurer la promotion de son livre Rose Mafia 2.

    Le premier tome s’était vendu à 50 000 exemplaires, dont 30 000 dans le seul ex-bassin minier.

    Quelques dizaines de fidèles, qui lui doivent un emploi, une place en crèche, ou un logement, ont fait le déplacement.

     

    Une commentaire on “Vidéo. Gérard Dalongeville, le revenant (2)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>