Après avoir battu haut la main son plus truculent adversaire, Jean-Luc Mélenchon (arrivé 3e), au premier tour de la législative, Marine Le Pen espère bien l’emporter en ce jour de juin 2012.

    Le grand balai médiatique se focalise sur elle.

    Une fois de plus, tous les médias ont mordu à l’hameçon, contribuant, malgré eux, à faire d’Hénin-Beaumont la vitrine du « nouveau » Front national.

    Selon les résultats définitifs, Philippe Kemel (PS) l’emporte avec 50,11%, devant son adversaire,

    Marine Le Pen (FN) : 49,89 %.

    112 voix les séparent.

    Une commentaire on “Le jour où Marine Le Pen a failli être députée du Pas-de-Calais

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>